Retrouvez les réponses aux questions les plus fréquentes

Nous accompagnons les entrepreneurs dans leurs démarches de création de société.

Nous avons recueillis toutes les questions les plus fréquentes pour t’accompagner au mieux dans ta démarche de création d’entreprise.

Et si tu ne trouves pas la réponse à ta question: contact-nous !
Nous sommes à tes côtés pour que tu puisses créer ta société sans les tracas administratifs, rapidement et pas cher!

Combien ça coûte ?

490 CHF TTC, pas plus!

Auxquels tu dois ajouter:
– les émoluments auprès du Registre du Commerce (compter +- CHF 800.00)
– la légalisation de ta signature (compter entre CHF 10.00 et CHF 50.00)

Concernant notre facture, le montant de CHF 490.00 TTC te sera facturé après que ta société ait été créée.
Ceci doit te permettre de récupérer l’argent bloqué (le temps du processus de création) sur le compte de consignation et de nous payer avec l’argent de l’entreprise.
Autrement dit, tu paies après que ta banque ait transformé ton compte de consignation en compte courant entreprise et tu ne dois pas avancer notre paiement.

Combien de temps dure la création de l’entreprise?

Au mieux, 7 jours (si tu as déjà créé le compte de consignation).
mais la durée moyenne de ‘nos’ créations est plutôt de 14 jours.

En fait, ce qui prend le plus de temps (et qui ne dépend pas de nous) c’est la création du compte de consignation auprès de ta banque (nous te recommandons de contacter ta banque et de démarrer le processus d’ouverture de compte de consignation le plus tôt possible !).
Une fois que ta banque nous aura fait parvenir l’attestation du compte de consignation, nous pourrons aller de l’avant et il faudra dès lors compter une grosse semaine pour que tout soit finalisé.

Mais notre seul objectif: t’aider à créer le plus vite le moins cher ta société !
C’est aussi une des raisons pour lesquelles tu ne dois payer ta facture AVANT. Comme nous te facturons après que ta société a été créée, c’est aussi la garantie pour toi que nous irons le plus vite possible..

Quelles sont les étapes à suivre pour créer une entreprise?

D’abord, remplis notre formulaire !

Ensuite, un de nos experts en création d’entreprise te téléphonera afin de répondre à tes éventuelles questions et s’assurer que tu as choisis la bon type d’entreprise (Sàrl ou Raison Individuelle ou Société Anonyme)..

Après cet appel, c’est à toi de jouer: il faut ouvrir ton compte de consignation auprès de ta banque et nous faire parvenir l’attestation originale (c’est la banque qui nous l’envoie dans la plupart des cas).
En parallèle, nous te ferons signer divers documents et nous légaliserons ta signature.

Et maintenant, l’aventure continue ! Le Registre du Commerce prendra alors contact avec toi pour te faire payer les émoluments d’inscription.

Dès réception du virement, ils pourront inscrire ta société dans registre et c’est tout !

Comme tu le comprends, tout est mis en œuvre pour te permettre de gagner du temps te t’enlever un maximum les tracas administratifs liés à la création d’une société en Suisse.

Toutefois, si tu as des questions, n’hésite pas à consulter un de nos experts avant d’aller plus loin et profite de notre offre gratuite.

Comment cela fonctionne?

Remplis notre formulaire ;

Réponds aux questions de notre expert ;

On s’occupe du reste !

Et en cas de question pendant le processus, nous restons à tes côtés (sans que cela ne te coûte 1 CHF de plus !)

Quels sont les points essentiels à préparer avant la création de son entreprise?

Il faut que tu choisisses le nom de ta société (n’hésite pas à consulter le site zefix.ch pour voir si il est déjà pris) et l’adresse (on parle de « siège social »).

Concernant le nom de ta société, même si c’est pas obligatoire, nous te recommandons de vérifier également la disponibilité du nom de domaine de ton futur site internet. Le site d’infomaniak permet de vérifier la disponibilité d’un nom de domaine.

Ensuite, si vous êtes plusieurs fondateurs, il faudra déterminer les rôles de chacun (nous te renseignons volontiers à ce sujet) ainsi que les droits de signatures (idem ! on t’aide à choisir).

Les différents rôles sont: aucun, associé.e, gérant.e, associé.e et gérant.e, directeur, aucun.

Les différents droits de signature sont: signature individuelle, signature collective à deux

MAIS NE T’INQUIETE PAS ! Nous sommes là pour t’aider à faire les bons choix.

Est-ce que je peux créer une société (Sàrl ou SA) si je suis seul.e ?

OUI !

pas besoin d’être à 2 ou 3 pour créer une entreprise en Suisse.
Dans ce cas-là, tu vas donc cumuler les fonctions d’associé.e ET gérant.e (pour une Sàrl) ou de propriétaire ET administrateur.trice (pour une SA).

L’avantage de créer une société quand on est seul (alors qu’on pourrait tout à faite le faire en tant qu’indépendant ou Raison Individuelle) te permet plusieurs choses:
– vendre plus facilement ta société (soit toute ta société soit une partie et donc d’avoir des associés)
– mettre de la distance entre ton activité (ta société) et toi (en tant que personne)
– crédibiliser ton action (certains clients et/ou fournisseurs n’aiment pas travailler avec des indépendants).

Quelles sont les étapes de l’entretien personnalisé?

L’entretien de conseil personnalisé est organisé par téléphone avec un expert ENTREPRENDRE.CH.

L’entretien personnalisé dure environ 15 minutes.

Faut-il que les fondateurs se présentent personnellement?

NON !

c’est l’autre GRAND avantage de notre site.
Tout se fait à distance.

Est-ce que je peux créer une entreprise si je suis au chômage ?

Oui.
La simple possession d’actions (ou de parts sociales) d’une entreprise ne peut pas exclure le droit à l’indemnité chômage.

MAIS attention car si la participation est jugée « importante » (en général, on parle de plus de 30%), le droit aux prestations peut être nié, surtout si tu vas consacrer du temps à ta société (et donc très certainement occuper une fonction de gérant.e pour une Sàrl ou d’administrateur.trice pour une SA).
Le mieux est donc d’en discuter avec ta/ton conseillier.ère si tu veux créer une société alors que tu es au chômage.

Est-ce que je peux créer une société si je suis étranger et/ou frontalier ?

Oui.

MAIS il faut impérativement que la fonction de gérant.e (pour une Sàrl) ou d’administrateur.trice (pour une SA) soit occupée par une personne domiciliée en Suisse.

Est-ce que je peux créer une société si je suis déjà employé dans une autre société ?

OUI
mais attention aux éventuels conflits d’intérêt. En effet, si tu travailles dans une entreprise de graphisme et que tu veux proposer des services de graphisme, ton employeur risque de ne pas être content.
Donc il est impératif  d’informer ton employeur de ta démarche de création d’entreprise.

Quelles sont les étapes à suivre pour obtenir son permis de séjour et de travail?

Si tu travailles en Suisse, tu as besoin d’un permis de séjour. Il est indispensable pour les personnes séjournant en Suisse depuis plus de trois mois. Le pays a mis en place un double système d’admission des travailleurs étrangers. Toutefois, les travailleurs salariés des pays de l’Union européenne (UE)/AELE peuvent circuler sans contraintes. Chaque situation étant différente, il faut s’adresser à l’office cantonal des migrations pour de plus amples informations.

À quel moment peut-on retirer les avoirs de sa caisse de pension comme capital de départ?

C’est le fameux ‘retrait du 2ème pilier’ pour devenir indépendant.
Pour ce faire, certaines conditions doivent être réunies. Tu dois être reconnu.e comme indépendant.e par la caisse cantonale de compensation. Ensuite, ton activité principale doit être un travail autonome.
De plus, la société que tu veux créer doit être une société de personnes.
Autrement dit, la constitution d’une SARL ou d’une SA ne te permet pas de prétendre à un retrait anticipé sur ta caisse de pension.

Quelles sont les informations à transmettre à mon employeur?

Il faut informer son employeur d’un éventuel travail indépendant. En général, le consentement de l’employeur est obtenu sur la base du contrat de travail. Si l’employeur n’est pas en concurrence avec l’activité secondaire, alors aucun problème ne se pose.

La création d’une entreprise est-elle influencée par un critère de nationalité?

La nationalité ne joue pas de rôle crucial lors de la création d’une entreprise. Il n’en demeure pas moins que des réglementations s’appliquent, selon le statut juridique de la société.

  • Société Anonyme (SA) : un administrateur avec droit de signature individuel doit avoir sa résidence permanente en Suisse. Cela peut aussi être le cas d’un membre du conseil d’administration. Précisons qu’aucune nationalité n’est requise. 
  • Société à responsabilité limitée (SARL) : un gérant de l’entreprise avec droit de signature individuel doit être domicilié en Suisse.

Et si la forme juridique de l’entreprise change?

Une entreprise individuelle ne peut pas effectuer de transformation directe. En effet, elle ne peut pas devenir une SARL ou une SA instantanément : elle doit être préalablement transformée en une nouvelle société. Cette dernière devra être créée, puis liquidée, avec un actif et un passif. Ainsi, une société peut modifier sa forme juridique. Avant de procéder à une transformation, prends garde à choisir le moment optimal.

Quand faut-il s’inscrire à la TVA?

Certaines activités sont exonérées d’impôts, c’est le cas par exemple des services effectués à l’étranger. Par ailleurs, des activités comme les services médicaux ou culturels, eux, sont exonérés de TVA. Avant de s’inscrire à la TVA, il faut vérifier si tu es assujetti.e. Si c’est le cas, il faudra s’enregistrer auprès de l’administration fédérale des contributions (AFC), et faire une demande de numéro de TVA.

Si l’activité de ton entreprise prend de l’ampleur, elle peut finalement être assujettie à l’impôt. À ce stade, il est obligatoire de s’enregistrer auprès de l’AFC.

Comment choisir le nom de sa société?

Il s’agit d’une étape assez spéciale, car choisir le nom de son entreprise est toujours excitant. Bien que tu peux choisir le nom qui te tient à cœur, tu dois respecter certaines règles.

  1. Le nom de la société ne doit pas être trompeur. Par exemple, une entreprise ne doit pas avoir pour nom « Informatics » si elle s’occupe d’artisanat.
  2. Nom descriptif : les dénominations sociales peuvent être complétées par d’autres éléments, mais le nom doit être individualisé. Par exemple, « Auto-AG » ne peut être utilisé, alors que « S. Midio Auto-AG » est accepté.
  3. Nom de famille : le nom de famille mentionné sur la pièce d’identité doit faire partie du nom de l’entreprise s’il s’agit d’une raison individuelle.

Crée ton entreprise pour 490 CHF TTC

Tarifs transparents, pas de frais cachés, notre équipe vous accompagne de A à Z

Je me lance