Qui sont les Business Angels (BA) et les Venture Capitalistes (VC)?

Lorsque vous lancez votre société, vous avez besoin d’avoir un fond de départ, une trésorerie. Et pour obtenir ces fonds, vous allez pouvoir vous diriger vers des investisseurs extérieurs. Vous pouvez par exemple vous tourner vers des ventures capitalistes (autrement appelées sociétés de capital-risque), qui sont des sociétés qui vont investir dans la vôtre, temporairement, avec un investissement minoritaire. Vous allez aussi pouvoir vous tourner vers des investisseurs privés, qui vont investir de façon plus conséquente dans les entreprises et projets innovants, qui offrent un très grand potentiel.

Définitions

Les Business Angels (ou BA) sont des investisseurs particuliers, qui vont investir dans des projets prometteurs, que le projet soit déjà lancé, ou que ce soit le début de celui-ci. Bien souvent, ce genre de société se regroupe dans des sortes de clubs ou d’associations. Le montant général que peut avancer ce genre d’investisseur peut aller de 10 000 à 100 000 CHF. Mais ces business angels n’ont pas qu’un intérêt financier, puisqu’ils ont aussi pour but de suivre les entreprises ou les projets naissants, en leur donnant de nombreux conseils pour leur permettre de faire fleurir leur activité.

Les ventures capitalistes (ou société de capital-risque), que vous pourrez retrouver sous le sigle VC, sont des investisseurs professionnels. Bien souvent, ils interviennent quand une entreprise est déjà lancée, et a besoin d’un capital plus conséquent pour développer son activité. Les investissements peuvent aller jusqu’à 1 à 2 millions de CHF, en fonction des industries. Généralement, ces ventures capitalistes se répartissent par zones géographiques. Les fonds qui sont levés proviennent la plupart du temps de différents investisseurs.

Si vous avez envie de lever des fonds auprès de l’un de ces organismes, alors vous allez devoir vous différencier et vous démarquer sur l’un des cinq critères suivants:

  1. Votre équipe. Elle doit inspirer confiance, et doit donner envie aux investisseurs de vous donner de l’argent.
  2. Le produit ou le service.
  3. Le type de technologie, et son coût.
  4. La preuve sociale: présenter un investisseur reconnu comme étant l’un de vos investisseurs vous permettra d’en convaincre d’autres.
  5. L’attraction: vous devez proposer quelque chose qui sort du lot, un point dans votre projet qui va servir de levier pour décrocher des investisseurs.

Bien sûr, vous n’avez pas besoin de posséder ces cinq critères pour décrocher des investisseurs. Plus vous en avez, mieux c’est, mais vous pouvez très bien vous en sortir avec seulement l’un des cinq.

Les bonnes pratiques

Quand on essaie de trouver des fonds pour la première fois, cela peut s’avérer difficile, car nous ne possédons pas forcément toutes les clés en main pour y parvenir. Sachez que pour convaincre des investisseurs, vous allez devoir apporter des preuves que votre projet est valide. Vous devez posséder quelques éléments concrets pour soutenir votre thèse, car les investisseurs se lancent rarement uniquement sur des théories.

Vous devez aussi essayer de convaincre les investisseurs en leur montrant tout le potentiel de votre projet, et le développement qu’il pourrait connaître si vous avez l’occasion de le lancer. L’équipe est aussi un critère essentiel. Vous aurez beaucoup plus de mal à lever des fonds si vous êtes seul.

Quelques points de vigilance

Il existe certains risques quand vous vous lancez à la recherche d’investisseurs. Le plus gros risque reste la dilution (c’est-à-dire la perte d’une part de l’investissement qui devrait vous permettre de vous lancer), ou encore le fait d’interagir avec des investisseurs qui ne sont pas en adéquation avec vos objectifs.

Sachez que la levée de fonds auprès d’organismes tels que les business angels, ou encore les ventures capitalistes, peut s’avérer très longue. Il se peut que vous passiez environ 6 à 9 mois à la recherche d’investisseurs. Il peut donc être bénéfique de vous faire accompagner par des professionnels, qui prendront une commission (entre 3 et 10 %) sur les fonds que vous aurez réussi à lever.

A RETENIR

  1. Les business angels et ventures capitalistes investissent dans des projets qui sont déjà en cours de route, et pas seulement sur des idée.
  2. La qualité de votre équipe est un élément déterminant aux yeux des investisseurs ;
  3. La levée de fonds est longue, et exige beaucoup d’énergie.

Le blog

Crée ton entreprise en Suisse pour
490 CHF TTC

Je me lance

Sur le même sujet

Finances d'entreprise
22 mai 2020

La structure du bilan

Actif et passif: qu’est-ce que c’est? Quels sont les éléments inclus dans les actifs immobilisés et les actifs circulants? Quel rapport entre passifs et dettes à court terme et long terme? Que comprendre par « équilibrer un bilan »? Quelles sont les dispositions du code des obligations (article 725 CO)? Le bilan donne une représentation…
Finances d'entreprise
22 mai 2020

Le capital d’amorçage (love money)

Le capital d’amorçage représente les tout premiers moyens financiers qu’on accorde à une société pour lui permettre de lancer son activité initiale. Le capital d’amorçage équivaut à une somme d’argent conséquente qu’une société reçoit d’un groupe de personnes, lui permettant ainsi d’assurer les frais de lancement et de mise en place de l’entreprise, avant de…

Crée ton entreprise pour 490 CHF TTC

Tarifs transparents, pas de frais cachés, notre équipe vous accompagne de A à Z

Je me lance